• histoires d'Adèle confiance ensemble soin
    Des rencontres humaines

    Les histoires d’Adèle

    Je te propose de suivre l’histoire d’Adèle, jeune infirmière diplômée dans un service de médecine polyvalentes de 26 lits. Ce n’est pas une histoire vraie, mais une fiction !!! 

    Mes abonnés reçoivent en avant-première par mail la suite, et toi tu peux la suivre ici :). Tu peux t’abonner si tu veux pour recevoir en direct 🙂

    J’ai créé récemment un questionnaire pour recueillir les besoins les plus importants des soignants, ce qui leur pèsent le plus en ce moment, en vue de la création d’un programme d’accompagnement en ligne.

    J’ai décidé ensuite d’y répondre en inventant une série, des personnages et des histoires …. Pour que cela ne soit pas trop …. ennuyeux ?! Les histoires d’Adèle

    Elle bosse dans une équipe sympa, mais il y a quand même 2 ou 3 peaux de vaches : 

    – Une aide-soignante près de la retraite, Simone
    – Une infirmière de 50 ans qui a oublié la formation continue, Françoise
    – La cadre de santé, coincée entre son hystérie et son plaisir de plaire à la direction, Martine

    ATTENTION

    Je précise que ces images sont fictives et que toutes ressemblances avec des personnes existantes seraient parfaitement fortuites. 

    Je vais donc répondre à tes questions au travers de cette télénovelas hospitalières, où tu te retrouveras peut-être. 

  • culpabilité de soignant
    Améliorer sa pratique soignante

    Comment vaincre le sentiment de culpabilité chez le soignant ?

    La culpabilité est un sentiment qui ronge, qui épuise et qui détruit à petit feu. En temps que soignant, vous ne comptez plus le nombre de fois où vous êtes rentrés chez vous en vous disant ces phrases :

    ~ J’aurai pu m‘organiser autrement

    ~ Je ne suis pas faite pour ce service 

    ~ Si j’avais vérifié, ça ne serait pas arrivé

    ~ Je suis vraiment trop nul(le), mes collègues arrivent à boucler le tour et moi jamais

  • journées vitaminées confiance en soin
    Le bien-être des soignants

    Vacances d’été chez les soignants, comment déconnecter ?

    C’est parti !!! Enfin les voilà ces vacances d’été, tellement attendues, tellement imaginées, tellement espérées … Jusqu’au bout vous avez prié pour qu’on ne vous les enlève pas pour raisons de service ou parce qu’il y a 3 arrêts maladies dans le service.

    Alors comment faire pour déconnecter vraiment, pour se ressourcer grandement, pour refaire le plein avant la rentrée ? C’est ce que je vais vous dévoiler dans cet article, avec les 4 points clefs pour mettre à profit les vacances du soignant.

  • incertitudes dans les soins
    Améliorer sa pratique soignante

    Incertitude dans les soins, alliée ou ennemie ?

    Comment faire quand nous soignants, nous expérimentons l’incertitude dans les soins ? Comment réagir ? Que faire ?

    Toute notre enfance et durant toutes nos études, nous sommes conditionnés pour réussir. Le message que l’on nous enseigne est celui de réussir, de ne pas échouer. Le système d’apprentissage actuel nous fait expérimenter le jugement en cas de faute.

    Le meilleur moyen pour ne pas se tromper, c’est travailler dur et connaitre suffisamment de choses pour arriver un jour à être sûr de ce que l’on fait.  Cette certitude serait l’arme absolue qui nous permettrait de ne pas fauter, de ne pas échouer, de ne pas être dans l’angoisse de ne pas savoir.  C’est l’arme qui nous permettrait d’être quelqu’un, d’avoir confiance en nous.

  • planning des congés
    Défi : 30 articles sur 30 jours

    Vous faites quoi le 16 avril 2022 ? En congés ?

    Aujourd’hui première semaine de janvier, je reçois le planning de mes congés pour l’année. Une année réglée comme du papier à musique. Mes congés annuels, au nombre de 25 jours, soit 5 semaines, sont posés au fil de l’année. Voilà, plus de place possible à l’imprévu. Dans le service d’une de mes collègues, la réunion pour planifier les congés a était organisée en septembre de l’année d’avant ! Vous imaginez un peu un an et demi en avance. Je vous décris l’ambiance.