• la communication positive
    Progresser en communication

    La communication positive dans les soins, l’article qu’il ne faut pas lire !

    Pourquoi la communication positive est-elle aussi importante dans les soins ?

    Tout simplement parce que dans une situation stressante, lorsque l’on a mal, lorsque l’on est angoissé ou tout simplement en position de fragilité, nous avons besoin de sentir chez l’autre une posture positive. C’est dans cette posture positive que le patient va pouvoir puiser la confiance, l’empathie et le soutien dont il a besoin tout au long de la prise en charge de sa maladie ou de la gestion de ses soins.

  • grève hôpital soignants en colère
    Mes cris, mes révoltes

    Nous resterons debout

    JEUDI 14 NOVEMBRE
    [ENSEMBLE]

    Jeudi nous sommes ensemble,
    Jeudi nous sommes main dans la main pour dénoncer et se battre,
    Jeudi nous sommes le dernier rempart pour protéger l’hôpital,
    Jeudi nous sommes les casques bleus de la guerre, le drapeau blanc sur le champ de bataille.

    Nous ne nous intéressons ni à l’argent, ni à l’économie, ce n’est pas notre job.

    Nous nous intéressons à l’humain, uniquement à l’humain : ceux qui soignent et ceux qui souffrent.

    Jeudi, médecin et paramédicaux, hospitaliers et libéraux, seront là pour faire bouclier humain contre l’argent. Sans armes, ni violence, notre seule arme est l’unité et la détermination.

    Jeudi nous serons là pour témoigner que nous ne lâcherons jamais, nous ne lâcherons jamais les raisons pour lesquelles nous faisons ce métier.

    Jeudi nous allons démontrer encore et encore, que devant notre forteresse assiégée de toute part par les restrictions, nous restons debout et montons la garde, pour protéger ceux qui sont à l’intérieur.

    Jeudi nous rendrons hommage à nos confrères et nos consœurs déjà morts au combat mais que nous n’oublions pas.

    Jeudi nous rendrons hommage à ceux qui se sont déjà battus et qui ont pris leur retraite.

    Jeudi 14 novembre 2019, nous serons là, ensemble, pour vous, pour nous, pour nos enfants, pour l’humanité de notre pays. Car c’est à la manière dont un pays soigne ses citoyens, que nous découvrons la grandeur de son âme.

    Cynthia

  • culpabilité de soignant
    Améliorer sa pratique soignante

    Comment vaincre le sentiment de culpabilité chez le soignant ?

    La culpabilité est un sentiment qui ronge, qui épuise et qui détruit à petit feu. En temps que soignant, vous ne comptez plus le nombre de fois où vous êtes rentrés chez vous en vous disant ces phrases :

    ~ J’aurai pu m‘organiser autrement

    ~ Je ne suis pas faite pour ce service 

    ~ Si j’avais vérifié, ça ne serait pas arrivé

    ~ Je suis vraiment trop nul(le), mes collègues arrivent à boucler le tour et moi jamais

  • burn-out
    Le bien-être des soignants

    L’épuisement chez les soignants

    Et si faire un burn-out était une chance ?! Si l’épuisement professionnel chez les soignants était une porte vers un autre possible ?

    Aujourd’hui le burn-out est la maladie professionnelle la plus « populaire ». Dans une étude de juin 2018 menée par des organismes indépendants, j’ai pu découvrir  que 24% des salariés Français sont en situation d’hyperstress, considérée comme dangereuse pour leur santé. C’est dans le secteur de la santé (42% des actifs), du spectacle (31%) et des services (29%) que les salariés se disent le plus hyperstressés. (Cabinet Stimulus, 2017)

    18% des salariés affirment avoir été victimes d’un burn-out (syndrome d’épuisement professionnel). 22% en ont été témoins dans leur entreprise. (Viavoice/Harmonie Mutuelle, 2017). 12% des dirigeants d’entreprise et 21% des indépendants sont passés par la case burn-out. (Viavoice/Harmonie Mutuelle, 2017)

    Mais comment changer notre regard sur ce qu’on l’on identifie comme la bête à abattre ou la maladie à prévenir ? Et si ce burn out était un allié plutôt qu’un ennemi. Sans nier la souffrance qui lui est associée, si ce burn-out était porteur de sens

  • la joie dans les soins
    Défi : 30 articles sur 30 jours

    La joie comme médicament

    Cet article a été sélectionné pour participer l’événement inter-blogueurs “Les sources de bonheur inspirantes de mon domaine” organisé par Claire Joyeux du blog Recettes Minceur Bonheur . N’hésitez pas à visiter son blog pour découvrir son univers !

    Lorsque le chirurgien nous demande de le rencontrer, je ne m’attendais pas à trouver dans le lit un très beau jeune homme. Il est grand, la peau foncée, de grands yeux noirs, des cils interminables et un sourire à tomber par terre.
  • usine à soin
    Mes cris, mes révoltes

    Une usine à soin

    Comment encore prendre soin ?

     

    Nos structures hospitalières d’aujourd’hui sont loin d’offrir l’écrin nécessaire au prendre soin.
    Comment les soignants font-ils pour réussir à préserver l’humain dans le soin ?
    C’est vrai quand on y réfléchi un peu, quelqu’un qui traverse une maladie n’a pas d’autres choix que d’être soigné dans une structure de soins. Bien sur ce qu’il vient chercher à ce moment-là c’est avant tout une compétence permettant la guérison. Mais à quel prix ?