Le droit et la santé

La personne de confiance

confiance

Qui est ma personne de confiance ?

Mais oui cette question merveilleuse que l’on vous pose lorsque vous arrivez à l’hôpital :
«  Avez-vous une personne de confiance ? ».
Cette question on vous la pose à l’hosto, chez le généraliste, mais aussi vos infirmiers libéraux, votre service d’hospitalisation à domicile, la maison de retraite bref, les blouses blanches n’ont plus que cette question à la bouche quand vous avez besoin de soin : qui est votre personne de confiance ?
Mais qu’est-ce que c’est une personne de confiance ? Moi, si on ne m’explique pas et que l’on me pose la question comme ça, je vais sûrement répondre que c’est mon amoureux. Mais lorsque je comprends vraiment ce que c’est, alors je pourrai peut être changer d’avis….

Qu’est-ce qu’une personne de confiance ?

Et bien non, ce n’est pas la personne qui sera prévenue si vous sortez de l’hôpital, si vous avez un soucis pendant l’hospitalisation. Ce n’est pas la personne qui aura systématiquement des infos sur les résultats d’examens, ou sur votre état de santé.
Pour comprendre, voilà un peu d’histoire : Le concept de personne de confiance est apparue dans la loi du 4 mars 2002 (en France), loi relative aux droits des malades, dite souvent la loi Kouchner.
Elle a permis de redonner aux patients, le droit de désigner une personne de confiance qu’il aura choisi au préalable, et non l’époux ou l’épouse de manière systématique (par exemple).
Cette personne est quelqu’un en qui vous avez une grande et extrême confiance car son premier rôle sera de porter votre parole auprès du médecin et de son équipe si un jour vous n’êtes plus en état d’exprimer votre volonté. Coma, anesthésie, accident brutal, bref toutes les situations où vous ne pourrez plus parler.
En fait le docteur il va venir voir la personne de confiance et lui dire :
“hey, si Gérard pouvait parler, qu’est ce qu’il penserait de la situation ? Qu’est ce qu’il nous dirait vous qui le connaissez très bien “
Imaginer une seconde que votre maman, votre chéri doux, soit celui qui est désigné…. Pensez-vous qu’il ou elle sera la plus à même d’être en capacité de rapporter sincèrement votre parole, sans la teinter de sa propre douleur ou de sa propre angoisse ? Peut-être, ou peut-être pas….
Elle peut aussi vous accompagner dans vos démarches de soin et assister à vos consultations.
Cela me rappelle le jour où un jeune myopathe de 30 ans rencontre avec sa maman, son médecin qui le suit depuis l’enfance. Le docteur, qui souhaite avoir une personne de confiance inscrite dans son dossier pour le jour où il ne pourrait plus s’exprimer, lui demande si il souhaite désigner quelqu’un. Et bien croyez moi, ce qu’il lui a répondu était extraordinaire :
“Docteur, lorsque ma situation va s’aggraver, maman sera trop mal. Elle ne pourra même pas vous parlez elle sera trop triste. Par contre, toi docteur, toi qui me connais si bien et en qui j’ai confiance, tu seras prendre la meilleure décision pour moi. Je te désigne toi comme personne de confiance.” Il la connaissait bien sa maman… Comment une maman peut avoir une si grande capacité de discernement dans des moments aussi graves ? Certains le peuvent, pas tous….
Parce que oui c’est une responsabilité ! Mais que l’on peut refuser car aujourd’hui la personne de confiance doit être informée et d’accord de cette désignation. Il est donc important d’en parler ensemble.
Attention, vous n’êtes pas obligé d’en désigner une. Si vous le souhaitez vous pouvez signifier que vous n’en avez pas et le médecin qui est responsable de vous s’occupera et prendra la meilleure décision pour vous. Comme avant quoi….

Alors pour résumer :

  • toute personne majeure peut en désigner une. Pour les enfants ce sont les parents,
  • ce n’est pas la personne qui vient vous chercher à la sortie de l’hôpital ou que l’on appelle pour prévenir de quelque chose (donc vous pouvez avoir 2 personnes et 2 numéros pour 2 fonctions différentes),
  • elle peut assister à vos consultations ou vous aider dans vos démarches durant votre parcours de soin,
  • elle sera l’interlocuteur privilégié des médecins si vous ne pouvez pas vous exprimer, même s’il y a de la famille.

MAIS ATTENTION :

  • elle ne décide pas pour vous, elle ne prend pas de décision avec le médecin concernant vos traitements ou arrêt de traitements,
  • elle ne partage pas le secret médical,
  • elle n’est pas celle qui sera appelée en cas d’aggravation ou de décès.
Voilà, j’espère que cet article vous permet de prendre connaissance du dispositif ” personne de confiance”, que vous y voyez plus clair et que surtout quand on vous posera la question vous comprendrez mieux ce que cela implique. C’est une chance de pouvoir donner confiance et importance à quelqu’un de notre choix.
Si vous souhaitez approfondir je vous mets le lien du document de l’HAS (Haute autorité de santé)Personne de confiance HAS
Belle discussion avec vos proches…
Et dites moi si vous saviez ce qu’était une personne de confiance ?
Cylie
Partager, critiquer, liker :
  •   
  •   
  •   
  •  
  •  

3 Comments

  • Michel

    Merci pour cet article intéressant et enrichissant. Je n’avais jamais entendu parler de “personne de confiance”.
    Par contre maintenant que je sais qui c’est en théorie, je me demande qui pourrait être cette personne en pratique: En effet nous croisons beaucoup de gens tout au long de notre vie, surtout quand on a une famille à rallonge et beaucoup de copains un peu partout, certains depuis plus de 50 ans… Et pourtant qui me connait assez bien pour savoir comment je réagirais dans une situation précise? Je ne sais pas si moi-même pourrais être ma propre personne de confiance, car ma décision d’aujourd’hui ne serait pas obligatoirement la même demain.
    Où vais-je? Où cours-je? Dans quel état j’erre?
    Seul Dieu le sait, mais existe-t-il?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :